Les hémorroïdes sont dues aux dilatations des veines sur la partie inférieure de l’anus ou du rectum. Les femmes enceintes sont les plus exposées à cette pathologie à leur deuxième ou troisième trimestre de grossesse, stade auquel le poids du bébé ne cesse d’augmenter. Il existe deux types d’hémorroïdes à savoir les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Découvrez comment se manifestent les hémorroïdes grossesse.

Différences entre hémorroïdes grossesse internes et externes

Les hémorroïdes grossesse internes ne sont pas douloureuses, à cause de l’absence des cellules nerveuses dans le rectum. Les hémorroïdes internes sont caractérisées par la dilatation des veines situées dans le rectum. Elles se manifestent par des saignements ou encore l’impression que le rectum est plein ce qui vous donne toujours envie d’aller à la selle. Quant aux hémorroïdes externes, elles sont désignées par la dilatation des veines situées sous la peau qui entoure l’anus. Comme leur nom l’indique, elles sont situées à l’extérieur de l’anus. Elles peuvent causer des démangeaisons, une sensation de brûlure ou bien de la douleur. Si le patient ressent des douleurs, il faut les soulager le plus rapidement pour qu’elles n’occasionnent pas un inconfort de vie. Quand votre hémorroïde commence à devenir gênante, il est conseillé d’y appliquer de la glace contenue dans une serviette ou encore de prendre un bain d’eau tiède. Répétez ces gestes plusieurs fois par jour. Evitez autant que possible les positions douloureuses. Il ne faut pas rester debout ou assis trop longtemps. Cela vous permettra de soulager les douleurs rapidement.

Comment se débarrasser des hémorroïdes grossesse ?

Si vous êtes déjà victime des hémorroïdes grossesse, il existe plusieurs traitements pour les traiter. On distingue les traitements naturels, les traitements locaux et oraux, ainsi que les traitements de formes avancées. Les traitements naturels consistent à utiliser des produits naturels comme la pierre d’Alun, le miel et le vinaigre de cidre. Les traitements locaux, quant à eux consistent à l’utilisation de crème, de pommade ou de suppositoire à base de corticoïdes. Les traitements oraux consistent à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antalgiques comme le paracétamol. Si vous êtes enceinte, il vaut mieux consulter l’avis de votre médecin. En ce qui concerne les traitements de formes avancées, cela peut être des ligatures élastiques, de la sclérose, de la photocoagulation, de la cryothérapie ou l’excision de la partie thrombosée. En cas d’échec de ces traitements, c’est-à-dire si les hémorroïdes deviennent de plus en plus volumineuses ou lors d’un étranglement hémorroïdaire, on doit procéder à une intervention chirurgicale. C’est la seule solution permettant de détruire et de retirer les hémorroïdes. Cette intervention devrait être effectuée dans les 72 heures après les premiers symptômes, et ce dans une clinique médicale ou dans un hôpital.

Conseils pour prévenir des hémorroïdes grossesse

Pour prévenir des hémorroïdes grossesse, ou plutôt la constipation, il est conseillé de privilégier les aliments riches en fibre et de boire beaucoup d’eau. La pratique de sport vous aide aussi à prévenir cette maladie dont on ne connait pas vraiment l’origine. Ne vous efforcez pas pendant la défécation. Portez des vêtements sans frottements, et de préférence en coton. Remplacez le papier toilette par des lingettes bébé.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.